16èmes Journées de Radiologie d’Afrique Noire Francophone et 6èmes Journées de la Société Burkinabè de Radiologie

Contexte et justification La santé de la population est une priorité pour le gouvernement burkinabè à travers sa politique sanitaire. Des efforts ont été déployés par le gouvernement et ses partenaires pour améliorer les indicateurs de soins. On note une augmentation de l’espérance de vie à la naissance qui est

Start

17 mai 2020 - 7 h 00 min

End

19 mai 2020 - 18 h 00 min

Address

Ouagadougou   View map

Contexte et justification

La santé de la population est une priorité pour le gouvernement burkinabè à travers sa politique sanitaire.

Des efforts ont été déployés par le gouvernement et ses partenaires pour améliorer les indicateurs de soins. On note une augmentation de l’espérance de vie à la naissance qui est passée de 48,5 ans en 1985 à 56,7 ans en 2006 puis à 61 ans en 2015.

Malgré ces efforts, le taux de morbi-mortalité reste élevé. En effet, environ 12 individus meurent annuellement sur 1000 habitants dénombrés. Le rapport de mortalité maternelle estimé à 341 pour 100 000 naissances vivantes en 2010 connait une relative baisse avec 330 décès pour 100 000 naissances vivantes enregistrées en 2015. Le taux de mortalité infanto-juvénile est passé de 129 pour 1000 naissances vivantes en 2010 à 82 pour 100 000 naissances vivantes en 2015 soit une baisse de 7,3 %. Selon les estimations de la Banque Mondiale, la proportion de décès liés aux maladies transmissibles est en régression, passant de 74,4% en 2000 à 65,5% en 2010 puis à 57,3% en 2015. Quant à celle liée aux maladies non transmissibles, elle demeure élevée et connaît des fluctuations ; en effet, elle est passée de 33,69% en 1990, à 19% en 2000, puis à 26,16% en 2010 puis et à 32% en 2015. Le profil épidémiologique du pays est dominé par les endémo-épidémies avec une augmentation progressive du fardeau des maladies non transmissibles. L’amélioration des indicateurs de soins et de la mortalité en général est une urgence pour notre pays.

Dans ce sens, l’imagerie médicale est d’un apport considérable dans la prise en charge aussi bien des pathologies endémo épidémiques que des maladies non transmissibles. L’évolution constante des technologies d’imagerie médicale, conduit à des progrès importants dans les capacités diagnostiques, thérapeutique de suivi de pathologies variées. Ceci a pour corolaire, l’amélioration des indicateurs de soins et de morbi-mortalité.

Il est donc opportun d’attirer l’attention du personnel médical et des autorités à divers niveaux, sur ces moyens d’imagerie médicale qui sont de plus en plus incontournables dans la prise en charge de la population.

Dans le but de relever ce défi, qui est le même dans la plupart des pays d’Afrique Subsaharienne, des journées de réflexion des acteurs du domaine sont nécessaires afin de partager diverses expériences, de s’informer sur les dernières avancées en matières d’imagerie médicale et d’analyser d’éventuels pistes de solutions.

Dans cette optique, la Société Burkinabè de Radiologie (SOBURAD) a reçu mandat de la Société de Radiologie d’Afrique Noire Francophone pour organiser conjointement les seizièmes Journées de Radiologie d’Afrique Noire Francophone et les sixièmes journées de la Société Burkinabè de Radiologie.

Période et Lieu

Les présentes journées se tiendront du 17 au 19 mai 2020 dans la salle internationale des conférences de Ouaga 2000 à Ouagadougou au Burkina Faso.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture seront placées sous le patronage de Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation et sous la présidence de Mme le Ministre de la santé

Cible

Ce rendez‐vous scientifique qui vient après celui de Cotonou en 2019, regroupera environ 350 radiologues, ingénieurs biomédicaux, techniciens d’imagerie médicale d’Afrique Noire Francophone mais aussi des représentants industriels et des invités des sociétés de radiologie de plusieurs pays : France, Belgique, Suisse.

Par ailleurs tous les acteurs de la santé des secteurs publics et privés du pays sont conviés à ces journées, en particulier :

  • Les radiologues ;
  • Les techniciens en imagerie médicale ;
  • Les médecins spécialistes ;
  • Les enseignants chercheurs ;
  • Les médecins généralistes ou en spécialisation (DES) ;
  • Les internes et étudiants en médecine ;
  • Les sages-femmes ;
  • Les infirmiers.

Contenu

Ces journées se tiendront autour :

  • d’un thème principal: « Actualités en Imagerie médicale » ;
  • de sous thèmes:
  • Neuro-imagerie
  • Imagerie de la femme et de l’enfant
  • Imagerie Ostéo-articulaire
  • Imagerie hépatobiliaire et du tube digestif.

Il est prévu un précongrès destiné aux manipulateurs en électroradiologie, aux apprenants (étudiants, médecins en spécialisation, médecins généralistes et des autres spécialités), le 19 mai sur la radioprotection et l’imagerie des urgences abdominales.

Le contenu du congrès scientifique du 17 au 19 mai 2020 sera varié avec :

  • des conférences, des tables rondes, des symposiums;
  • des ateliers sur l’E.T.F, les protocoles en IRM, la radiologie interventionnelle en ostéo-articulaire et le Doppler abdominal ;
  • des communications orales et affichées.

Une exposition technique de matériels, produits et services d’imagerie sera également organisée.